RESF Montreuil 06 24 72 53 79 (urgences locales uniquement), N° anti-rafles : 06 08 55 99 82 (local) - resf-montreuil@rezo.net

02 novembre 2013

Retour des lycéens expulsés - Manifestation Mardi 5 nov. à 12h00 à Bastille

FIDL - UNL - Solidaires Étudiant-e-s - UNEF

FSU - CGT Éduc'action - SUD Éducation 

GISTI - LDH - La Voix des Rroms - RESF – JC

2 novembre 2013

Il faut entendre la jeunesse : 
retour des expulsés, régularisation !

À l'initiative du Réseau Éducation sans Frontières, des représentants de syndicats lycéens et étudiants, de syndicats de personnels de l'éducation, et d'associations des droits de l'homme ont tenu une réunion unitaire le 28 octobre pour envisager les suites à donner aux inadmissibles expulsions de jeunes scolarisés auxquelles le gouvernement a procédé ces deniers mois.

Pour nous, il est hors de question d'accepter que la scolarité d'élèves soit saccagée par des décisions injustes, arbitraires et brutales. Tout élève doit pouvoir mener sa scolarité à terme, quels que soient sa nationalité, son statut ou celui de ses parents. La disparition d'un élève, capturé dans le cadre scolaire ou ailleurs, est un événement intolérable.

Nous exigeons le retour des élèves expulsés avec leurs familles : de Khatchik, lycéen parisien expulsé en Arménie, de Léonarda avec toute sa famille, expulsées au Kosovo, mais aussi de Cheikh Kouyate, lycéen de Crest (Drome) expulsé au Mali en juin alors qu'il allait passer une épreuve de baccalauréat, de David Victor, élève malgache de BTS au lycée L. Rascol d'Albi expulsé en mai, de Dreini Kalanderi, élève kosovar du lycée d'Audincourt expulsé le 1er octobre, et de tous ceux et de toutes celles qui ont sans doute été expulsés en silence.

Un changement profond de la politique migratoire menée depuis des années par les gouvernements successifs est indispensable.

Nous exigeons un changement  de loi afin que l'expulsion des jeunes en parcours de formation (apprentis, lycéens, étudiants...) ne soit plus possible. Leur régularisation, comme celle des familles d'enfants mineurs, doit être la règle.

Pour atteindre ces objectifs, les syndicats lycéens appellent les élèves à engager l'action dès la rentrée, dans tous les établissements. Des manifestations sont notamment d'ores et déjà prévues le mardi 5 novembre et le jeudi 7 novembre. Les syndicats et les associations représentées apportent leur soutien au mouvement lycéen, et l'accompagneront avec leurs moyens spécifiques.

Nous appelons à manifester massivement avec les lycéen-ne-s.

Posté par RESF93 à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 août 2013

Stop aux violences aux frontières !

« n°9 – Stop aux violences aux frontières » est une campagne afin de dénoncer la répression quotidienne et systématique que subissent les migrants de la part des autorités marocaines et l’implication des autorités espagnoles dans les exactions commises à leur encontre aux frontières de Melilla, ainsi que d’appeler à la fin de ces violences et violations des droits humains dans le Nord du Maroc, et à l’ouverture d’une enquête officielle sur les circonstances de la mort de Clément et celles des autres migrants décédés aux abords des enclaves.

Site de la campagne

Contacts presse sur le site de la Cimade


 

Posté par RESF93 à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 février 2013

23 fév 13h - 18h - Journée culturelle des jeunes majeurs sans papiers

à l’ESPACE MAURICE NILÈS
11 RUE DU 8 MAI 1945 93000 BOBIGNY*

L’équipe des jeunes vous propose :

THEATRE
DANSE
DEFILE DE MODE DU MONDE**
DANSE D’ICI ET D’AILLEURS**
Buffet traditionnel offert dès 12h30

Pour plus d’information connectez-vous sur notre site Facebook
« Collectif jeunes 93 »
http://www.facebook.com/collectif.jeunes.5
Ou
Par mail « jeunescollectifs@gmail.com »

La régularisation pour tous les jeunes,
C’est possible, nécessaire, urgent !
Jeunesse sans papier, jeunesse volée.

VOUS POUVEZ RENTRER EN CONTACT AVEC LES MEMBRES DU COLLECTIF 93 AU
06 03 01 18 14

*Métro : Bobigny-Pablo Picasso (ligne 5); tramway jusqu’à la station “La ferme” : la rue du 11 mai 45 est à deux pas.
** Apportez tous un costume de soirée et/ou un costume traditionnel et venez montrez vos talents ! Pour plus
d’informations, contactez Alseny : alseny14@hotmail.fr

Posté par RESF93 à 01:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 janvier 2013

Permanences d'accès aux soins

Les Permanences d’Accès aux Soins (Pass) sont des dispositifs médico-sociaux hospitaliers. Ils permettent un accès à des soins de qualité aux patients en situation de vulnérabilité.

24 permanences d’accès aux soins de santé (Pass) ont été constituées dans les groupes hospitaliers de l’AP-HP afin de faciliter l’ouverture du dispositif ordinaire de soins à la population qui demeure exclue.

L’AP-HP a également mis en place des Pass spécialisées : bucco-dentaires au sein du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, dermatologie à l’hôpital Saint-Louis.

Adresse des permanences : http://offredesoins.aphp.fr/permanences-dacces-aux-soins-pass/

Posté par RESF93 à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



02 janvier 2013

Appel téléphonique d'Ahmed SOHAIL, 23 ANS, expulsé le 31 décembre

Ahmed a appelé au secours à 1h40, du local où il a été enfermé à son arrivée. Ce message et les premières tentatives pour lui porter secours après son arrivée à Karachi sont en ligne ici :

http://www.educationsansfrontieres.org/article45554.html

Posté par RESF93 à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2012

PARRAINAGE déc 2012

13 ème PARRAINAGE CITOYEN à MONTREUIL

11 DECEMBRE à 19H

SALLE DU PIC (Pole D'Information Citoyen)

MAIRIE DE MONTREUIL


VENEZ PARRAINER UN ENFANT

POUR SOUTENIR SES PARENTS DANS LEURS DEMARCHES ADMINISTRATIVES

Elus et Citoyens s'unissent auprès de chaque famille et donnent un signe public fort

pour que la régularisation des sans papiers devienne une généralité!

afficheparrainage_dec_2012

Posté par RESF93 à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 novembre 2012

Jeudi 22 nov. - 15 h 30 - Tous au Raincy POUR LE DROIT AU SEJOUR DE NAZIA ET DE TOUS LES JEUNES MAJEURS SCOLARISES

Le sous-préfet du Raincy a délivré des refus de séjour à des jeunes mineurs devenus majeurs et engagés dans des cursus scolaires dans des lycées de Seine-Saint-Denis. D'autres dossiers soumis à son administration n'ont pas reçu de solution satisfaisante. Les examens de situation s'allongent, les décisions prises ne tiennent aucun compte du fait que ces jeunes sont là depuis longtemps, que leurs études sont en cours, que leur vie est ici, avec leurs copains, leurs amis et souvent leur famille. Nous ne pouvons l'accepter.


L'émotion est vive

-         parmi les parrains et marraines qui avaient choisi de les prendre sous leur protection ;

-         parmi les personnels enseignants qui ont beaucoup investi dans la réussite de ces jeunes dont le parcours est le plus souvent exemplaire ;

-         parmi leurs camarades, qui ne comprennent pas quelle logique administrative peut faire que leurs amis soient ainsi menacés de voir leurs études interrompues et leur avenir remis en cause.

Le Collectif RESF du lycée Jean Moulin du Blanc Mesnil et le Réseau Education Sans Frontières 93 appellent à un rassemblement devant la sous-préfecture du Raincy, 6 allée de l'Eglise.

le jeudi 22 novembre 2012 à 15 h 30

pour évoquer ces situations et plus particulièrement celle de Mlle Nazia TAROO, élève mauritienne de ce lycée et qui a fait l’objet d’un refus de séjour avec OQTF fin octobre.

Cette démarche a d’ores et déjà reçu le soutien de très nombreux élus du département (maire, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés et sénateurs) ainsi que des syndicats de l’Education nationale et de la FCPE.

Posté par RESF93 à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 novembre 2012

Numéro anti-expulsions locatives de la Fondation Abbé Pierre

un numéro spécialement destiné à la prévention des expulsions locatives : 0810 001 505 (prix d’un appel local)

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/index.php?id=266

Posté par RESF93 à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 octobre 2012

L'appel des jeunes majeurs au Président de la République (appel d'Evry)

Monsieur le Président de la République,

Nous lançons symboliquement cet appel de la place des Droits de l’Homme d’Évry, dans la ville de votre ministre de l’intérieur. Manuel Valls annonce une circulaire de régularisation qui va décider du destin de plusieurs milliers d’entre nous.
Nous sommes des citoyens, des adultes, des jeunes et des vieux, de ceux qui refusent de se taire quand se commet l’injustice.
Nous sommes d’anciens lycéens sans papiers, aujourd’hui français ou en situation régulière.
Nous sommes des jeunes, des jeunes comme tous les autres, filles et garçons, nous sommes scolarisés et nous avons les désirs et les rêves de notre âge.
Notre présent est ici. D’une façon ou d’une autre, nous y aurons aussi notre avenir.

Nous sommes comme tous les jeunes, et pourtant, tout nous sépare d’eux : des lois, des lois absurdes et injustes font de nous des transparents, des exclus, des hors-la-loi. Les hasards de notre naissance, pas toujours heureux, ceux de nos courtes vies, font qu’à 18 ans, à l’âge où nos copains s’inscrivent sur les listes électorales, passent leur permis, tombent amoureux, nous nous retrouvons sans papiers, sans avenir, notre jeunesse volée !

Nous vous avons demandé de nous recevoir. En vain. Nous vous avons invité aujourd’hui. Si vous aviez répondu à cette invitation, vous auriez rencontré les anciens lycéens que les gouvernements précédents voulaient expulser et que la solidarité de leurs camarades a sauvé. Vous les auriez entendu témoigner de ce qu’ils sont aujourd’hui, aide-soignante, cadre, plombier, assistante de vie, ingénieur. Français pour beaucoup, parents pour certains … et comme nous, vous auriez été fiers de ce qu’ils sont.

Monsieur le président, vous avez déclaré vouloir faire de la jeunesse une priorité de votre quinquennat. Il faut passer à l’acte. La circulaire que vous préparez doit régulariser les jeunes scolarisés sans papiers. Leur donner une chance, c’est aussi donner la chance à la société de les accueillir. C’est un geste important pour eux. C’est aussi un geste important pour toute la jeunesse, la génération la plus métissée que ce pays ait jamais connue. Les jeunes verront dans cette décision la reconnaissance de ce qu’ils sont.

Nous, lycéens aujourd’hui sans papiers,
Nous adultes jeunes et moins jeunes ayant été lycéens sans papiers, devenus citoyens français pour certains, appelés à le devenir pour d’autres, parents ou futurs parents d’enfants français, membres de plein droit de la société,
Nous, élèves, étudiants, enseignants, parents d’élèves, citoyens engagés, artistes, élus, la multitude qui empêche que ces jeunes soient expulsés.
Nous avons arraché la régularisation de leurs aînés et nous arracherons la leur.
Nous proclamons sur cette place des droits de l’Homme que les jeunes majeurs scolarisés ou qui l’ont été, les mineurs aujourd’hui isolés, tous ces jeunes, quelle que soit leur nationalité actuelle, sont légitimes ici.
Ils y ont leur présent et leur avenir. Ils doivent être régularisés.

Posté par RESF93 à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Fin »