M. Anvar KHAMZATOV est un père de famille sans histoire et pourtant il risque d’être expulsé d’un moment à l’autre vers la Russie, un pays qu’il a fui en 2004 avec sa femme et ses enfants. Suite à un contrôle d’identité, il a été placé le 24 septembre 20012 au Centre de Rétention Administrative de Vincennes sur la base d’une obligation de Quitter le Territoire Français prise à son encontre par le préfet de police de Paris.

La famille KHAMZATOV est bien intégrée dans la société française. Leur fille mineure encore à la charge de ses parents, Roumiliat a poursuivi toute sa scolarité en France depuis l’âge de 7 ans. Elle est aujourd’hui en classe de 3ème au collège Gustave Courbet à Romainville où elle est décrite comme une élève assidue et sérieuse. Cette adolescente ne maîtrise pas le russe la langue d’origine de ses parents, c’est en France qu’elle projette son avenir professionnel. L’expulsion du père briserait cette famille, la plongerait dans une immense précarité financière et mettrait à mal la réussite scolaire de Roumilat.
La reconduite de Monsieur en Russie serait par conséquent gravement préjudiciable à lui-même et à ses proches, et porterait atteinte au droit au respect de la vie privée et familiale.
Enfin, pour toutes les décisions administratives ou autres, c’est “l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit être une considération primordiale”.
Pour toutes ces raisons, nous, enseignants, parents d’élèves, voisins et citoyens, demandons au tribunal administratif de Paris d’annuler l’Obligation de Quitter le Territoire Français prise à l’encontre de Monsieur KHAMZATOV afin de lui permettre de faire réexaminer sa situation administrative et de vivre sereinement auprès des siens.
Signez la pétition :  http://resf.info/P2396